Interview de Fabien Michel, CEO de PretUp


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Fabien Michel, 35 ans, je suis le fondateur et le dirigeant de la plateforme PretUp.

                                                                                                                            Fabien Michel PretUp Be Crowd


Quel est votre parcours professionnel, et quel est votre rôle aujourd'hui chez PretUp ?
J’ai douze années d’expérience professionnelle en banque. A la sortie de mon école d’ingénieur en 2004, j’ai travaillé pendant deux années en conseil auprès d’institutions financières. J’ai ensuite participé à la refonte du système comptable de RCI Banque (banque de Renault) jusqu’en 2008, avant d’intégrer BNP Paribas Personal Finance pour piloter des projets au sein de la Direction Financière. En 2012, j’ai participé à l’aventure entrepreneuriale de la première société spécialisée en finance alternative de France Isodev, où j’étais en charge de la mise en place du système d’informations sur la partie Finance (trésorerie, refinancement). Fin 2013, j’ai commencé à travailler sur le projet PretUp avant de rejoindre le Groupe Partners Finances pour lancer opérationnellement la plateforme de prêts à destination des TPE/PME  que je continue à diriger aujourd’hui. 

Quand et comment est née l'idée de créer la plateforme PretUp ?
Mes différentes expériences professionnelles m’ont permis de comprendre  les attentes des chefs d’entreprise sur leur besoin de financement. Beaucoup de personnes se sont lancées dans le financement participatif en pensant que l’activité de prêts se limitait à l’octroi de crédit et que les internautes allaient venir prêter aux entreprises sans rien faire. Nous avons pris de notre côté le temps de structurer une usine à crédit qui permet de gérer une volumétrie importante de demandes de financement, tant au niveau de l’analyse financière qu’au niveau du suivi des prêts. Nous avons créé notre propre outil de scoring qui permet d’appréhender la probabilité de défaillance de chaque entreprise financée. Nous avons lancé notre activité de façon progressive sans avoir besoin de faire de la production pour la production, car nous n’avions pas d’objectif de lever des fonds comme une start-up au bout de quelques mois d’activité.


Pouvez-vous nous en dire plus sur PretUp ? Quelle est sa place aujourd'hui dans l'écosystème du financement participatif ?
Nous avons financé sur cette année 2016 plus de 2 millions d’euros de financement avec une communauté composée uniquement de particuliers investisseurs (plus de 4 200 personnes à fin 2016). Mais le plus important est le nombre d’entreprises présentées : en effet, nous avons dépassé dernièrement les 100 projets, point qui est crucial pour une diversification des portefeuilles d’investissement des prêteurs particuliers (nous sommes en nombre de projets sur les mêmes volumétries que les plateformes leader de France). Un dossier de 25 000€ ou 100 000€ nécessite une analyse identique : plus le nombre de projets présentés par la plateforme est élevé, plus le particulier peut limiter son risque de contrepartie en prêtant à plusieurs entreprises. Nous sommes la première plateforme sur le taux moyen pratiqué, qui se situe sur PretUp à 8,5%. Nous pensons que la fiscalité actuelle, très lourde pour le particulier, oblige à proposer ce taux élevé. Nos prêteurs apprécient également les durées courtes des projets (24 mois), permettant de récupérer rapidement les fonds prêtés. Faire du prêt sans garantie sur des durées de 5/7 années n’est pas envisageable et beaucoup trop risqué pour le particulier. Aujourd’hui, la qualité des présentations des entreprises présentées sur PretUp sont unanimement reconnues par la communauté des prêteurs.


Et si vous deviez nous parler d'un projet clef (actuel ou passé) ?
Nous n’avons pas de dossier clef : nous sommes fiers d’avoir accompagné cette année plus de 100 chefs d’entreprises dans leur développement : des entreprises de tous secteurs d’activité (du plombier en passant par le médecin) à l’entreprise plus grosse réalisant plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires. Nous avons souhaité ouvrir l’accès à cette nouvelle solution de financement à l’ensemble des TPE/PME. Nous regardons tous les dossiers y compris des startups qui sont arrivées au stade industriel, pour lesquelles nous sommes la seule plateforme à proposer un financement complémentaire à une levée en equity.


Quel a été l'événement le plus marquant pour vous, au sein de PretUp ?
Le passage d’un 100ème projet en même temps que l’atteinte des 2 millions d'euros de prêts mis en place en décembre dernier fut une très belle récompense de la fidélité et de la confiance de nos investisseurs : nous avons plein d’autres choses dans les tuyaux que nous pourrons dévoiler en 2017. L’aventure PretUp commence seulement et de nouveaux produits seront proposés ces prochaines années. Nous avons l’avantage d’avoir un actionnaire de 1er plan qui va nous permettre d’accélérer notre  production de prêts. (Partners Finances est l’entreprise leader en France du regroupement de crédits en tant que courtier avec 300 collaborateurs).


Un petit mot pour finir ?
Nous continuerons sur 2017 à démocratiser le prêt direct aux entreprises pour les particuliers. En fléchant l’épargne dans l’économie réelle,  nous avons un impact fort pour le développement des TPE/PME françaises.


Propos recueillis par Chloé Martineau